jeudi 11 avril 2013

Flickr devrait passer au model PROmium (et non prEmium) pour des raisons morales

L'actuel model economique de FlickR s'appuie sur le model Freemium: soit l'utilisateur paye et peut uploader sans limites, soit il ne paye pas mais se voit imposer des limites (ex: nbr de video / photo par mois).
Donc: l'utilisateur, bien que générateur des contenus du site, est poussé à payer (la double peine!).
D'un autre coté, nous avons des sociétés privées qui peuvent piocher gratuitement dans le catalogue des photo sous licence CC-by de Flikr pour leurs activités commerciales.  Exemple: certains sites d'information  sont de grands consommateurs des images CC de flickR (slate), d'autre moins mais avec un respect douteux des licences (ex:  huffingtonpost.fr/ photo sous licence CC-by-SA-NC donc usage non commerciale).

D'un point de vu moral, ne devrait t'on pas inverser le model?
On aurait alors un model PROmium :
  1. Les utilisateurs utilisent gratuitement le site sans limites;
  2. les amateurs utilisent la licence CC (usage non commerciale - ex: blog)
  3. les entreprises privées (usage commerciale) payent un abonnement ou à l'acte pour utiliser des photo. Un % des revenus est reversé aux utilisateurs.
A l'heure actuelle, le seul site qui applique le model PROmium est jamendo.com.

Mais pourquoi? surtout que certaines photo sont sous licence CC-by (donc usage commerciale possible). 

Car :
1/ dans les faits, les termes des licences CC ne sont pas toujours respectés (ex:le huffpost)
2/ l'entreprise peut alors utiliser l'image sans etre obligée de l'attribuer (peut etre utile pour des illustration de brochures pub, etc...) 
3/ car c'est plus moral

1 commentaire:

Aisyk Alk a dit…

Bonjour,

Malheureusement le système de Jamendo est imprécis. Pas mal d'auteurs publient en Creative Commons ET en Copyright sur d'autres sites et ne comprennent absolument pas les conséquences de publier en Creative Commons. S'en suit du coup des versions différentes d'œuvres (Copyright et CC)...

La notion d'amateur / professionnels est aussi à revoir. Dans la musique, les amateurs sont parfois pro (la faute à un "tube") , et redeviennent amateurs quand leur groupe ou projet artistique est moins connu / vendeur... http://www.irma.asso.fr/Professionnels-versus-amateurs